Chargement en cours…

Une balade à Halifax – la haute ville

La ville d’Halifax, comme celle de Saint-Jean de Terre-Neuve, a sa partie haute et son bord de mer. Elle a aussi ses centres d’achats, ses zones commerciales et, même, le seul IKEA de la région Atlantique!, mais ça, pas besoin de vous en parler. On aimerait même beaucoup que vous délaissiez un instant ces temples de la consommation pour flâner dans la ville elle-même. Alors, suivez-nous pour une première promenade dans la haute ville haligonienne (oui, oui, c’est un adjectif!).

À l’assaut!

Tant qu’à faire, commençons tout en haut, là où se trouve le lieu historique de la Citadelle-d’Halifax. Si vous avez des enfants, ils vont être ravis par les soldats en uniformes d’autrefois, kilts et chapeaux à plumes, par l’abondance des canons, fortifications, magasins à poudre et j’en passe.

Ballade à Halifax
La Citadelle d’Halifax

Et puis, dans ce lieu historique, comme à la forteresse de Louisbourg, au Cap-Breton, on offre des « expériences »: la relève de la sentinelle, les airs de cornemuses et de tambours et la démonstration d’exercices militaires. Vous avez plus de 16 ans? Vous pourriez même essayer un fusil Snider-Enfield d’origine, « le nec plus ultra de la puissance du feu au XIXè siècle », moyennant des frais bien entendu.

Entre nous, la meilleure détonation de toutes reste le coup de canon de midi! Installés juste à côté, sur les remparts, vous prendrez soin de vous boucher les oreilles parce que, croyez-moi! ça claque!

Une petite faim?

Ça tombe bien, le coup de canon marque midi et vous mangeriez bien un petit quelque chose? Descendez la colline de la Citadelle et en 5 minutes à peine vous serez dans le quartier de Dresden Row et de la rue Spring Garden. Des restaurants, il y en a partout, pour toutes les bourses, de l’indien, du chinois, du mexicain, de l’italien et même des enseignes de restauration rapide dont nous tairons les noms.

Mais, pourquoi ne pas essayer autre chose? Rendez-vous chez Pete’s et achetez-vous un pique-nique. Pete’s est à Halifax ce que la Grande Épicerie de Paris est à la capitale française, foi de gastronome.

Ballade à Halifax
Pete’s

Il y a de tout, des fruits aux légumes en passant par les fromages, le pain, les confiseries, pâtisseries. Il y a un coin de plats préparés, salades etc. tout ce qu’il faut pour bien manger sur le pouce!

Armés de votre casse-croûte, rendez-vous donc au Jardin public. Trouvez-vous un banc et installez-vous confortablement. Le bonheur!  Vous pourriez aussi vous asseoir sur l’herbe de la colline qui entoure la Citadelle. Beaucoup de gens le font dans la plus grande décontraction!

En sortant du jardin, empruntez la rue Spring Garden. Tout de suite, vous apercevrez Bookmark, une librairie indépendante, associée à celle de Charlottetown de l’Île-du-Prince-Édouard, un des coins favoris de l’Heure de l’Est.  Là aussi, vous trouverez ce qu’il y a de mieux en fournitures et en livres. La section française est minuscule mais les ouvrages de l’ami Georges Arsenault y sont. Bravo!

Envie de lire?

Balade à Halifax nouvelle ecosse
Atlantic News – le marchand de journaux

Vous n’avez rien trouvé à lire? Suivez-nous… nous avons toute une surprise pour vous: tout près, à 5 minutes à pied, au coin des rues Queen et Morris, se trouve un marchand de journaux, Atlantic News.

Et pas n’importe quel marchand de journaux. C’est ici, à notre connaissance, le plus grand, le plus complet et le plus international des marchands de presse de toute la région Atlantique!

En tous les cas, pour ce qui est de la presse francophone, Atlantic News est tout simplement imbattable. Du Courrier International, au Monde diplomatique en passant par Chatelaine, Elle, Côté Ouest, Côté Est, Côté Paris, Géo, Historia, Paris-Match, il y a de tout. Avec en prime, des journaux allemands, italiens…  et que dire de la sélection en anglais!

Au cœur de la ville

Armés de vos journaux et magazines, vous cherchez un endroit tranquille pour lire? On a aussi pensé à ça.

Ballade à Halifax
La bibliothèque d’Halifax

Remontez la rue Queen (3 minutes maximum) et direction la bibliothèque d’Halifax. Impossible de la manquer. C’est ce merveilleux édifice moderne coloré et muni de gigantesques vitres et puits de lumière.

Ouverte il y a quelques années seulement, la bibliothèque est devenue le cœur de ce quartier. On s’y presse à toute heure, pour lire, pour utiliser le web, pour divertir les enfants, écouter de la musique.

Vous trouverez sans problème un coin tranquille, un canapé coloré dans un coin, un petit salon avec une table de travail si vous êtes plusieurs.

Il y a 5 étages au bâtiment, de quoi trouver à vous isoler. Il y a aussi deux cafés si toutefois vous aviez envie d’un expresso!

Par temps maussade ou par grosses chaleurs, c’est l’endroit parfait pour une pause.

Et prenez le temps d’admirer l’architecture et l’aménagement de cet endroit résolument moderne. L’agencement des espaces, des couleurs et l’automatisation des services (le système pneumatique pour le retour des livres vaut la peine d’être vu) sont épatants!

Souvenirs, souvenirs,

Une dernière escale pour trouver les souvenirs de cette ballade dans un Halifax que vous ne connaissiez pas?

Oubliez les cirés jaunes, les poissons faits en Chine, on vous suggère, de l’autre côté de la rue littéralement, sur la minuscule rue Doyle, la boutique Duly Noted.

La boutique Duly Noted

Le paradis des cartes, calendriers, agendas et autres. Il y a, entre autres, des cartes faites localement et assez belles pour être encadrées.

Faute d’avoir pu emmener vos amis pour cette promenade, vous pourrez la leur décrire, par écrit, de quoi les faire baver d’envie.

La haute ville - Halifax, Nouvelle-Écosse

(Vous utilisez Pinterest? Merci d’épingler)

 

 

Qu'en pensez vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.