Chargement en cours…
Rendez-vous Loup Marin. Credit photo Yoanis Menge

Le Rendez-vous Loup-Marin, le phoque dans tous ses états

Aux Iles-de-la-Madeleine, ce samedi, débute un festival consacré à celui qui est intimement lié à l’identité des îles, d’aussi loin qu’on s’en souvienne : le phoque.logo le rendez vous loup marin

Le Rendez-vous Loup-Marin en est à sa onzième édition, c’est un festival hivernal qui ne fait que grandir au fil des ans. Le thème retenu cette année : Regards féminins sur le loup-marin.  

« Le Rendez vous Loup-marin est une célébration de l’univers du loup-marin et du lien unique qui l’unit aux Madelinots et Madeliniennes« . C’est ce qu’explique en préambule le programme tout fraîchement mis en ligne sur la page Facebook de l’événement ce 24 Février, pendant que les versions papier sont bloquées dans les glaces. Les affres de la vie insulaire, parlez-moi de ça !

L’univers du loup-marin ?

Rendez-vous loup marin
Céline Lafrance, la coordinatrice du Rendez-vous Loup-Marin. Crédit photo : S. Benard

Céline Lafrance, la coordinatrice de l’événement explique :

« Le but de ce festival est de replacer le loup-marin au cœur de la culture des Îles-de-la-Madeleine, là où il occupe une grande importance depuis toujours. Après des années difficiles on veut que les madelinots se le réapproprient à travers les différentes facettes de la culture des îles et, surtout, on veut qu’ils en soient fiers. »

C’est vrai que quand on dit « phoque » on pense tout de suite à la chasse, et surtout à « l’interdiction de la chasse » mais, ce n’est pas seulement ça, le phoque !  Ce n’est pas juste une question médiatico-écolo-politico-brigittebardotienne qui ont pollué l’air pendant des années. C’est aussi et surtout un rapport à la nature, une façon de vivre et partant de là, de l’artisanat, de la création artistique, une production cinématographique et documentaire riche, de la musique (hé oui !), de la gastronomie, des contes etc !

« En un mot : pendant le Rendez-vous loup-marin on s’intéresse à tout ce qui a un lien avec les loups-marins ! Si cette année on a choisi ce thème des regards féminins sur le loup-marin c’est parce qu’on s’est aperçu que, même si la plupart des chasseurs sont des hommes, les femmes sont plus nombreuses à intervenir ensuite. L’artisanat et l’art des Îles-de-la-Madeleine sont empreints de cette tradition, souvent réalisés par des femmes. On avait envie de les entendre sur ce sujet. »

Quand on regarde le programme du Rendez-vous loup-marin on comprend vite que le phoque, matière première, est aussi source d’inspiration et d’études.

 

Des traditions malmenées

C’est un sujet complexe et sensible que celui de la chasse aux phoques, décriée alors qu’elle n’affecte pas des animaux en voie de raréfaction et ultra réglementée depuis près de 50 ans.

La chasse au phoque sera au cœur des deux films présentés cette année. Deux regards de femme :

Regardez aussi la bande annonce, de Inuk en colère de Alethea Arnaquq-Baril. Ce film n’est pas présenté cette année mais il est recommandé par Céline Lafrance pour mieux comprendre le point de vue des populations chasseuses de phoques. Qu’on parle des Inuk ou des Madelinots, les sentiments sont les mêmes.

On pourrait même dire que c’est l’un des sujets les plus clivants entre nous autres, gens de l’Atlantique,

evolution de la population de loups-marins
La population de loups-marins et sa croissante exponentielle. Crédit photo : phoquefest.ca

en majorité favorables à cette pratique et « le reste du monde » toujours sous le charme des blanchons au regard humide. Rappelons quand même

  • que la chasse aux blanchons (le petit du phoque du Groënland) est interdite.
  • que seuls les adultes sont chassés et à pied, sur la banquise.
  • que par ailleurs cette espèce de phoque compte près de 8 millions (8 000 000 !) d’individus. Il faudrait plus que les chasseurs madelinots pour lui porter préjudice.

En réalité, hissés depuis des années tout en haut de la chaîne alimentaire, c’est le surnombre des loups-marins qui tend à générer des déséquilibres dans l’écosystème régional.

La chasse est très réglementée et la vente de la viande de phoque, est elle aussi très cadrée.

En s’appuyant sur cette ressource les Madelinots font plus que perpétuer une tradition : ils créent un terroir gastronomique bien à eux. On peut compter sur leur inventivité !

>>> Vous vous souvenez peut-être de cette recette de foie de loup-marin flambé au rhum que nous vous avions communiquée à Noël 2018.

L’association madelinienne Le Bon Goût Frais des Îles n’a pas son pareil pour mettre en valeur les produits locaux.  La Folle Virée Gourmande du mois de Juin qui nous met l’eau à la bouche chaque année, c’est eux !

Pour le Rendez-vous Loup-Marin cette année ils ont choisi de s’interroger sur la place grandissante du loup-marin sur les tables des Madelinots.

« La viande de Loup-marin, ce n’est plus comme avant, explique Céline Lafrance. Les pratiques de découpes ont beaucoup évolué. Maintenant la viande est complètement dégraissée (ndlr : sous-entendu, elle n’a plus goût de poisson). En fait, ça ressemble à de l’orignal ».

L’objectif du Bon Goût Frais des Îles avec sa participation au festival c’est de réconcilier les plus anciens madelinots, peu gourmands de viande de loup-marin, avec le produit beaucoup plus raffiné qui est servi aujourd’hui. Et quand on parle de cuisine au Québec, on se prépare toujours à de belles surprises. Les chefs de la région proposent des créations toujours plus délicieuses et petit à petit cette viande voit sa cote de popularité atteindre des sommets, aux îles et partout au Québec.

Ajoutez à ça les qualités nutritives de la viande de phoque et vous avez le ticket gagnant !

Rendez-vous Loup-marin les qualités nutritives de la viande de phoque
Les qualités nutritives de la viande de phoque. Crédit photo : phoquest.ca

Le Rendez-Vous Loup-Marin : jusqu’au bout des griffes

Pratique ancestrale oblige, on ne se contente pas de manger la viande des loups-marins : on exploite aussi la peau et les griffes dans le secteur de l’art et de l’artisanat. L’artiste Emie Audet proposera un atelier lors du Rendez-Vous Loup-Marin 2020. Le but : apprendre en famille à fabriquer des bijoux à partir de griffes de phoque. Une voie artistique qui a déjà été défrichée par le génial Claude Bourque que nous vous avons déjà présenté, et qu’on adore !

Le tannage des peaux ne se pratique plus sur les îles.  On espère que cette activité reprendra. En revanche, la fourrure de phoque est toujours (et de plus en plus) utilisée en artisanat pour la confection de vêtements. Bottes, mitaines, vestes, tuques…

Rendez-Vous loup marin vêtements en peau de phoque
Le froid ? Un lointain souvenir quand on porte des mitaines pareilles ! C’est surement l’avis d’Odette Leblanc, créatrice d’accessoires en loup-marin. Crédit photo : Yoanis Menge

Ce qui est nouveau, c’est bien le regain d’intérêt pour ces articles, autrefois démodés et un peu ringards. Les vêtements en peau de phoque sont maintenant très prisés et on les porte avec fierté. De là à devenir une sorte d’emblème de l’identité madelinienne il n’y a qu’un petit pas que certains ont déjà franchis. Petite précision : les photos ici ont été prises dans la superbe boutique The Natural Boutique, sur Water Street à Saint-Jean de Terre-Neuve. Les peaux tannées et teintes sont en vente dans des supermarchés de quartier à Saint-Jean de Terre-Neuve également, chez Colemans.

 

Vous ne pourrez peut-être pas vous rendre aux Îles pour le Rendez-Vous Loup-Marin … mais ne désespérez-pas ! L’émission Regards Féminins sur le loup-marin sera diffusée en direct sur la page Facebook du festival et sur la radio des Îles-de-la-Madeleine CFIM, mercredi 4 mars, à 13h, heure des Îles. 

 

4 comments

    1. Bonjour Charles,
      si vous allez sur la page Facebook du Rendez-vous Loup Marin vous allez en voir.
      Merci à vous,
      Patricia

Qu'en pensez vous ?