Chargement en cours…

La Folle Virée Gourmande des Îles-de-la-Madeleine

Pour la 8ème année les Madelinots se lancent dans une Folle Virée Gourmande. Du 10 au 30 juin c’est un festival gastronomique un peu déjanté qui se déroule dans l’archipel. Nous avons rencontré Jason Bent, de Tourisme Iles-de-la-Madeleine, coordinateur de l’événement depuis 5 ans.

 

Folle Virée Gourmande 2018
Mignon de phoque garni d’un pétoncle géant, échalote française confite au gras de canard, purée de patate douce, sauce bleuet et champagne. – à Resto Bistro Accents.
photo Arrimage

Votre loup-marin ?… Rosé ou à point

Vos herbes folles, avec ou sans vinaigrette ?

De quelle couleur mangerez-vous ce soir ?

….

Voilà en substance quelques-unes des questions que les convives qui prendront part aux neufs soirées de la Folle Virée Gourmande 2018 entendront peut-être.

L’idée de départ de ce festival gastronomique pas comme les autres est particulièrement attractive.

On a d’abord trois bonnes fées, entendez par là trois associations dynamiques des Îles-de-la-Madeleine qui s’associent :

Tous les hivers, leurs membres se réunissent. L’histoire ne dit pas si ça se passe une nuit de pleine lune autour d’un feu de camp, ni si des incantations magiques sont prononcées. Non, ça vraiment, on n’en sait rien.

Jason (qui porte peut-être un chapeau pointu et une cape en velours dans ces soirées là) ne me l’a pas dit.

Toujours est-il que nos trois bonnes fées jettent tout ce petit monde dans un grand chaudron (virtuel, pas de panique !).

Elles tournent, elles tournent, elles saupoudrent de mots en -té (inventivité, créativité, originalité) et laissent mijoter jusqu’au printemps.

Quand elles ôtent le couvercle du chaudron magique, à la fin de l’hiver, il en sort des étincelles et des trios : un restaurateur – un producteur local – un artiste. Chaque trio porte un projet de soirée pour la Folle Virée Gourmande.

Ça donne un liste de moments uniques aux titres évocateurs où chacun rivalise d’originalité, parce que tout est important. Pour le cru 2018 :

 

Elaine, “pho que” tu me racontes (Un bistro / une boucherie de loup-marin / une conteuse)

… Les jardiniers du bonheur (Un restaurant gastronomique / une ferme maraichère / une peintre)

… Ça brasse sous la glace (Un bistro / une micro-brasserie / un vidéaste)

… Sortez du moule ! (Un restaurant /  une ferme aquacole / un potier)

Bravo les fées. Beau travail encore cette année !

Une saison qui démarre sur les chapeaux de roue

Début mai, la saison touristique des îles s’amorce avec la mise à l’eau des cages à homard. Une cérémonie festive où les 325 navires de pêche au homard quittent ensemble le port de Grande-Entrée avec messe et feux Folle virée gourmanded’artifices. Un bon moment pour aller faire une visite aux Îles, d’autant plus que le homard, très frais, arrive très vite après ! Il trônera en maître sur toutes les tables.

Mais justement, la Folle Virée Gourmande, un mois après cette première sortie des homardiers, rappelle qu’il n’y a pas que le homard dans la vie !

Aux Îles, c’est la gastronomie tout entière qui est folle et les visiteurs qui pourraient bien y perdre la tête ! Il y a beaucoup de tout et plus encore et cette fois les Fées n’y sont pour rien ! Demandez plutôt

  • à l’Anse aux Herbes,
  • au Miel en Mer,
  • à l’Arbre à Pains,
  • aux Biquettes à l’Air (j’adore !!),
  • aux Cultures du Large,
  • et aux dizaines d’autres !

comment ils déclinent le “Bon goût Frais des Îles” et vous aurez envie de… croquer.

Un contact unique

Nous sommes en juin, pas étonnant alors que 75 % des participants à la Folle Virée Gourmande soient des Madelinots. En ce tout début de saison, la météo est encore bien fraiche et les touristes encore un peu frileux. Quelle chance alors pour les 25 % de visiteurs qui se trouvent immergés dans une ambiance toute “locale”. C’est ça que les voyageurs recherchent bien souvent, on le sait. J’ai demandé à Jason quelle était, selon lui, la clé du succès du festival :

On programme la Folle Virée en juin. Les visiteurs sont encore peu nombreux et ça leur permet un échange unique avec les Madelinots. C’est un moment privilégié que les gens recherchent et adorent. Je me souviens d’une soirée au Café de la Grave il y a deux ans, avec un micro-brasseur local et les souffleurs de verre de La Méduse. J’étais assis à côté d’un couple de touristes qui finissaient leur séjour et ils étaient complètements sous le charme de voir à quel point les gens trippaient de se retrouver dans cette ambiance festive et décontractée. Ce jour-là je me suis rendu compte à quel point la Folle Virée Gourmande était un concept extraordinaire.

Petit mais costaud

Vous l’avez compris, la Folle Virée Gourmande c’est génial, ça pousse à l’innovation, ça rend les gens ultracréatifs et ça donne du bonheur aux locaux et aux visiteurs.

Après mon entrevue avec Jason, je suis restée un moment songeuse… Me disant ” mais voyons, il y a un truc là, …” Parce que oui, les Madelinots sont efficaces. Mais rendu là ce n’est pas de l’efficacité, ça doit porter un autre nom !

Ils sont capables de sortir un festival d’une dizaine de soirées tous les ans avec autant de produits locaux et de qualité gastronomique et artistique, c’est incroyable !. Plus j’y pense plus j’y crois à mon histoire de bonnes fées … Parce que, quand même, ils sont 12 000 aux îles !!! Douze mille sur 205 km carrés. Vous rendez-vous compte de la densité d’entrepreneurs créatifs au kilomètre carré que ça leur fait ?

Je n’ose même pas faire le calcul !

Voilà un sujet d’investigation pour l’Heure de l’Est : trouver la recette secrète de l’excellence des Madelinots !

 

Les petites chèvres de la photo de couverture sont les protégées de la fromagerie Les Biquettes à l’Air que nous remercions.

 

 

 

Qu'en pensez vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :