Chargement en cours…
Îles de la Madeleine

Le Musée de la Mer: vivre les Îles de la Madeleine

Îles de la Madeleine
Exposition permanente au Musée de la Mer

Sur les hauteur du Cap Gridley, tout au bout de l’île de Havre Aubert, face à la Grave et à quelques pas seulement d’un étroit isthme de sable qui éperonne le Golfe du Saint-Laurent, le Musée de la Mer oeuvre depuis un demi-siècle maintenant à la préservation et à la transmission du patrimoine des Îles de la Madeleine qui, dans sa totalité, passe bien évidemment par la mer.

L’oeuvre d’un homme

Dans notre région, principalement rurale, bon nombre de musées naissent d’une volonté collective de préserver l’histoire. Pensons au musée de Pubnico ,en Nouvelle-Écosse, ou à celui de Miquelon, par exemple, tous nés de la détermination de bénévoles engagés et visionnaires.

Îles de la Madeleine
Père Frédéric Landry

Bien souvent, ces efforts muséaux, reposent même sur une seule personne, animée du désir de faire honneur à une histoire et un patrimoine et qui sert de locomotive à toute une population.

Aux Îles de la Madeleine, c’est au Père Frédéric Landry qu’on doit le Musée de la mer, inauguré en 1969.

Celui qui se considérait comme « prêtre ouvrier » avait choisi comme mission de travailler au précieux chantier de préservation du patrimoine de ses chères îles, secondé par d’indéfectibles passionnés comme Monsieur Raynald Briand.

Ainsi naquit le Musée de la Mer qui fête, cette année, ses 50 ans d’existence.

 

Une mission multiple

Îles de la Madeleine
Crédit photo: Bureau du Québec dans les provinces atlantiques

Quand on entend « Musée de la Mer » on pense aussitôt à un aquarium ou à un centre voué aux océans. Le Musée de la Mer de Havre-Aubert, c’est ça, ET beaucoup plus! Sa mission?

  • Faire rayonner le patrimoine madelinot, sous toutes ses formes
  • Préserver le patrimoine
  • Donner aux Madelinots les outils pour apprécier, comprendre, préserver et être fiers de leur environnement et de leur patrimoine.

aux Îles de la Madeleine

Vous l’aurez compris, ce musée est le musée de toute une population, des îles elle-même, de la mer tout proche et des créatures qui y vivent.

C’est un musée d’histoire et d’histoire naturelle, un outil pédagogique, un musée d’avenir aussi. Après tout, quand on vit sur des îles, isolés une bonne partie de l’année, on ne peut être que polyvalent!

Le slogan du 50ème anniversaire, l’histoire à tout vent, est donc une évidence car le vent et l’océan ont façonné l’histoire des Îles et des Madelinots eux-mêmes.

Le musée fait une large place à l’histoire locale, à ceux qui l’ont façonnée, aux marins, capitaines et pêcheurs, aux artistes et artisans, ceux qui ont réalisés les superbes maquettes de bateaux, les accastillages et outils qui ornent l’exposition permanente.

Îles de la Madeleine musée
Exposition permanente

Bien que le musée ne le montre pas, il abrite aussi une partie des archives des Îles de la Madeleine.  L’autre se trouve au Centre d’archives régional des Îles. D’ailleurs du côté anecdotique, j’ai chez moi une recherche publiée en 1978 par le Musée de la Mer « sur les origines des habitants des Îles de la Madeleine – 1755 – 1815 » à laquelle mon historienne grand-mère Bonin tenait beaucoup!

Un musée d’histoire naturelle

Îles de la Madeleine
Squelette de cachalot

Vous ne risquez pas de passer à côté de l’aspect « histoire naturelle » du musée!! En entrant, vous serez saisi par le squelette de baleine noire au-dessus de votre tête.

Îles de la Madeleine

Ce squelette imposant a été patiemment préparé et assemblé par deux artistes madelinots – Paul Grégoire et Claude Bourque, dont nous vous avons déjà parlé. Le squelette est également symbolique de l’activité « hors-mur » du musée. Aux Îles de la Madeleine, en effet, le Musée de la Mer est le seul organisme reconnu par Pêches et Océans pour la récupération des corps de mammifères marins protégés.

Une structure dynamique

Musée Îles de la Madeleine
Programme été 2019

En plus de l’exposition permanente, le Musée de la Mer est une structure ouverte à toutes les formes d’expositions, d’arts, de spectacles, de conférences qui mettent en valeur les îles et la mer.

On y donne des concerts, on y expose des artistes madelinots, on y réfléchit également à l’avenir des Îles.

La mission des musées a évolué au fil du temps. Ce sont des lieux de réflexion sur les enjeux majeurs de nos sociétés

Ainsi, cette année, le musée a encouragé une discussion collective sur l’érosion, sujet tout aussi majeur pour cet archipel que pour Saint-Pierre et Miquelon ou la Péninsule Acadienne.

Le musée offre aussi aux jeunes madelinots et même aux élèves hors des îles, des ateliers d’archéologie en ligne, avec fouilles simulées, pour sensibiliser la population à la nécessité de préserver ce qu’on trouve dans la nature.

L’idée est de contrer le pillage de sites archéologiques révélés, de plus en plus souvent ces temps-ci, par l’érosion des berges.

Des sujets, en masse!

Dans le domaine des expositions temporaires, le musée s’attaque cette année au patrimoine intangible: En partenariat avec le Bon goût frais des Îles, le musée met en relief les habitudes culinaires des Madelinots.

Îles de la Madeleine
Monument aux pêcheurs – oeuvre de Roger Langevin – Site de la Côte

C’est un projet de longue haleine qui se fera sur deux ans, au fil des saisons. Cet automne, l’exposition traite de la Pantry, des réserves alimentaires si vous préférez! On y parlera conserves, tartes et pâtés à la viande confectionnés par douzaines (voire centaines à la fois! oui, oui!) et congelés.

On y évoquera même une tradition très locale que je ne connaissais pas: le congélateur étudiant. Il s’agit de la coutume qui veut que tout jeune îlien partant étudier sur le continent reçoive un congélateur, très vite garni au ras-bord de tout le nécessaire pour « survivre » loin des cuisines de maman, ma tante ou grand-maman. Monica Thériault, du Musée de la Mer, explique:

« Quand je suis partie étudier, j’ai emmené avec moi: la carte des naufrages du Père Landry, son livre « Capitaine des hauts-fonds » et un congélateur plein de tartes, de portions individuelles de repas, de pâtés à la viande et aux fruits de mer qui ont fait l’envie de mes amies toute l’année. »

La préservation du patrimoine, c’est aussi ça.

Cet hiver, on évoquera les grandes tablées, les repas de familles etc, puis viendra au printemps la pêche et l’agriculture.

Entre temps, le musée exposera des artistes locaux, travaillera à la rénovation de son exposition permanente prévue en 2023 et commencera à travailler pour 2021 et une grande exposition sur la toponymie des îles.

Plus de détails

Îles de la Madeleine
Le musée

Le musée a beaucoup évolué depuis ses débuts. Il dispose, depuis trois ans maintenant, d’une conservatrice, il offre aussi ses services d’accompagnement aux autres institutions muséales des Îles.

Le musée est également ouvert aux visites scolaires.

Il reçoit environ 12 000 visiteurs par an, auxquels s’ajoute les visites scolaires et plus de cent groupes scolaires en visites virtuelles.

À son équipe de 6 personnes, s’ajoute l’été 4 à 8 guides.

Le Musée de la Mer est ouvert toute l’année, 6 jours par semaine.

(Vous utilisez Pinterest? Merci d’épingler!)

Îles de la Madeleine

4 comments

    1. Merci beaucoup. Il y a en effet beaucoup de similarités entre nos régions et cela devrait servir à nouer des liens plus forts pour mener des initiatives intéressantes.

Qu'en pensez vous ?