Chargement en cours…
boulangerie à Moncton

Co_Pain … Une nouvelle boulangerie à Moncton

Il y a une expression que ma mère utilise (la vôtre aussi, sûrement) : “avoir les baguettes en l’air”, pour exprimer l’énervement et l’agitation. Il m’arrive parfois d’avoir les baguettes en l’air, surtout au retour des beaux jours, quand le travail harassant se fait narguer par un soleil triomphant. Il y a une autre manière d’avoir les baguettes en l’air : c’est d’aller visiter une nouvelle boulangerie à Moncton, la boulangerie Co_Pain, qui vient d’ouvrir rue Bonaccord.

Le nom de la rue était-elle prédestinée? Alors que Moncton ne brille pas par sa toponymie francophone, la légende veut que le nom de cette rue provienne d’un conflit entre voisins qui s’était bien réglé. Tant mieux! Eh bien, le « bon accord » est probablement un des critères de base pour être « bons copains ». Et vous aurez envie d’être ami avec toutes les personnes qui gravitent autour de cette nouvelle boulangerie aux produits succulents, à l’atmosphère empreinte de calme, aux arômes apaisants.

À commencer par le propriétaire, Elki Imbeault, qui est avenant et souriant même dans le brouhaha de ses nombreuses responsabilités. Pour moi, Elki, c’est presque la famille, puisqu’il est le fils de ma patronne Louise Imbeault, éditrice chez Bouton d’or Acadie. Or, je le connais depuis plus longtemps encore, du temps où je le servais comme client au célèbre Clémentine Café et Déli, sis à l’époque sur la rue Saint-George, à un jet de pierre de la garderie privée Roche Papier Ciseaux qu’Elki a ouvert il y a plus de six ans. Un centre de la petite enfance hors de l’ordinaire, en expansion constante, qui offrait déjà des repas pour emporter à prix raisonnables pour quatre personnes, créations de Chef Nicole, véritable magicienne aux fourneaux.

Étant donné que les dizaines d’enfants doivent manger, pas bête d’en faire profiter aussi le quartier!

 

Quand le froment nous coule dans les veines…

Anecdote intéressante : alors qu’Elki Imbeault a été formé en hôtellerie et en restauration, son père étant par ailleurs connu comme le fondateur de la chaîne Pizza Delight. Du côté maternel aussi …  une tradition liée à l’alimentation émerge de son hérédité : les Cadieux, d’origine franco-ontarienne et québécoise, furent boulangers de pères en fils depuis des générations. L’arrière-arrière-grand-père d’Elki ayant été propriétaire de la boulangerie Laviolette à Trois-Rivière! 

Après des débuts modestes dans un beau bâtiment de brique largement vitré, Elki Imbeault a patiemment agrandi son centre de la petite enfance, faisant même construire un nouvel édifice encore plus vaste et encore plus moderne. C’est au rez-de-chaussée de ce dernier que loge la boulangerie Co_Pain, offrant aussi le café. Parfois, si on est chanceux, on peut voir les groupes d’enfants sortir en riant de l’immeuble, pour aller jouer au soleil dans les parcs aménagés ou pour se rendre à des activités toutes plus stimulantes les unes que les autres. Et qui donnent envie de retomber en enfance…

Une nouvelle boulangerie à Moncton ??!! Qu’est-ce qu’on y trouve ?….

Un boulanger-pâtissier, bien sûr! Tanguy Jacobs, originaire de France y prépare avec le reste de l’équipe des pains variés, dont une fameuse baguette à la croûte bien dorée et à la mie fondante, ainsi que des pains au levain, des viennoiseries (il FAUT essayer le croissant au Nutella), et encore des pains ! Soulignons aussi au passage qu’on y trouve d’autres produits à vendre, comme les délices de la Fromagerie Le Détour (situé en retrait de l’autoroute transcanadienne à Témiscouata-sur-le-lac, au Québec). Je crois rêver! Que ce soit le Verdict d’Alexina, la Magie du Madawaska ou le Grey Owl, ces fromages sont des joyaux. La preuve : le Grey Owl est même le fromage préféré de Megan Markle, la nouvelle duchesse de Sussex!

Finalement, il est bon de voir une entreprise locale croître. Une entreprise francophone, acadienne, employant des gens sympathiques de toutes origines, qui a pignon sur rue au cœur du centre-ville de Moncton! 

En plus, avec: 

  • l’épicerie fine Dolma,
  • le Marché de poisson,
  • la Place de la cathédrale tout près,
  • sans oublier le Laundromat,
  • le restaurant Notre-Dame-de-Parkton
  • et la boutique Caprice,

après plusieurs années de décroissance, la rue Saint-George est en plein effervescence !

C’est parfait, car on peut désormais faire ses emplettes à pieds, y compris chez notre nouveau Co_Pain!

Qu'en pensez vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :