Skip to main content

Que l’on soit natif de l’archipel, résident de passage pour quelques années ou visiteurs en vacances, faire un tour à l’île aux marins est un incontournable parmi les Incontournables*. Accessible au moyen du P’tit Gravier, le bateau-taxi mené par un sympathique équipage, on profite de rotations continues tous les jours de l’été avec un départ du quai toutes les demi-heures.

Une visite de l’Île aux Marins, c’est un voyage dans le temps plus que dans l’espace.

Une poignée de minutes de traversée, et dès l’appareillage c’est un petit émerveillement.

Gardez votre appareil photo à portée de main, c’est l’occasion de faire de belles images du port de Saint-Pierre et de la Pointe aux Canons depuis la mer.

Un peu comme si on était de l’autre côté du miroir !

Une perspective sur la ville nichée à l’abri de ses « montagnes » pelées toutes en roches et en végétation boréale.

La traversée sur le P’tit Gravier est une bonne occasion pour des photos du port de Saint-Pierre sous un autre angle. Crédit photo HDE

Dès votre arrivée, partez donc vers la droite, pour cheminer le long des maisons que vous aurez découvertes depuis la mer, durant la traversée.

Sur l’île, pas de route, pas de véhicule, c’est la première bonne surprise. Juste le ciel, la mer et vous au milieu sur un sentier d’herbes douces.

Crédit photo HDE

Mettez le cap à l’ouest et en quelques minutes de marche vers le phare vous revoilà face à Saint-Pierre.

Un point d’observation idéal au pied du phare et déjà un premier endroit pour un pique-nique.

De l’extrémité ouest de l’île, jolie vue sur le port de Saint-Pierre. Crédit photo HDE

Mais c’est peut-être trop tôt pour sortir les sandwiches ?

Alors continuez à savourer le calme devant la petite ville qui, d’un coup, parait bien occupée.

Prenez le temps de vous connecter à la mer et au ciel, posez là tous vos soucis et poursuivez votre balade.

Revenez sur vos pas, direction le calvaire, l’église, le cimetière et le chemin de croix qui les relie. Une voie mystique.

Après avoir passé le musée, vous voici à « un angle » et de retour à l’endroit le plus animé de l’île. Toutes proportions gardées.

Devant vous, ces champs de cailloux sont des « graves » autrefois utilisées pour sécher la morue qui était péchée en abondance par les nombreuses familles de l’Ile aux Marins, les Pieds Rouges, comme on les appelle encore.

L’ile n’est plus habitée toute l’année depuis les années 70, les maisons qui s’y trouvent encore sont des maisons de vacanciers.

Des vraies maisons, de vrais gens. Donc pas visitables…

En revanche, quelques bâtiments ont été remis en état dans le cadre d’un projet de sauvegarde de l’Île aux Marins, et ces endroits là, eux, sont ouverts aux visiteurs.

Ils sont d’ailleurs chaudement recommandés.

Le musée, qui a pris place dans l’ancienne école de la communauté, l’église, le lavoir, la Maison Grise, la Maison Jezequel, l’ensemble Morel … et tout est à voir.

 

Vous pourrez constater que le charme de l’île tient beaucoup dans ces maisons et dans son architecture d’un autre temps. Elles contribuent beaucoup à cette atmosphère de sérénité hors du temps.

 

la maison aux géraniums

La maison aux géraniums. Crédit photo HDE

Chez Loulou on a rebâti sur les anciennes fondations.
Crédit photo HDE

Près et loin à la fois. Crédit photo HDE

Vous l’avez compris, visiter Saint-Pierre et Miquelon en été et ne pas visiter l’Île aux Marins, c’est plus qu’une erreur, c’est une faute.

Prévoyez quelques heures. Prenez le temps, vous n’y reviendrez peut-être pas de si tôt.

Et qui sait, peut-être que vous aussi, après une demi-journée de déconnexion complète à l’Île aux Marins, vous ressentirez l’Appel du Large.

L’appel du large. Crédit photo HDE

*En terme d’Incontournable, je pourrais en dire autant pour Miquelon-Langlade, qui demande un peu plus de temps sur l’archipel et on sait que la moyenne des séjours est autour de 3 nuits. Prévoyez large !

Patricia Detcheverry

Patricia Detcheverry

Après 10 ans en régie publicitaire, je me suis lancée dans l'hôtellerie et j'ai vécu (encore) 10 ans au rythme des saisons touristiques. Freelance depuis 2017 j'allie mon regard de professionnelle du tourisme et mes compétences en communication pour faire connaitre ma région à travers divers sites web. J'adore faire découvrir les petits endroits paumés où personne ne va, les petites routes ignorées et les gens, toujours les gens !

2 commentaires

  • Marie Stamp dit :

    Merci de ces belles photos et beaux souvenirs!

  • solange dit :

    Bonjour ! Décidement, toutes ces belles photos donnent envie de prendre un billet d’avion et de quitter la Gironde …….Vivement ! que je gagne à « Euromillions » !
    Un bonjour de chez moi !
    Solange

Répondre

Faire un tour à l’Île aux Marins : petit voyage en images

Que l'on soit natif de l'archipel, résident de passage pour quelques années ou visiteurs en vacances, faire un tour à l'île aux marins est un