Chargement en cours…
Pourquoi vivre à Saint-Pierre et Miquelon ? voilà les 10 raisons pour lesquelles j'adore ma vie dans cet archipel français de l'Amérique du Nord.

Mes 10 raisons de vivre à Saint-Pierre et Miquelon

Il y a des jours où vivre à Saint-Pierre et Miquelon c’est comme vivre dans un bocal, en vase clos, à l’étroit.

Beaucoup plus souvent, heureusement, je me dis que nous vivons dans un endroit très protégé, très spécial et très très agréable. Sans doute à cause de leur petitesse et de leur situation géopolitique « bizarre » Saint-Pierre et Miquelon intriguent. Beaucoup de gens se demandent pourquoi (mais POUR-QUOI ???) vivre à Saint-Pierre et Miquelon ? Je trouve que c’est une très bonne question, à laquelle je vais essayer de répondre ici.

Je vis à Saint-Pierre et Miquelon parce que …

1. J’y suis née

Saint-Pierre en hiver

Ça parait pas grand chose mais le fait d’être née sur une île, sur CES îles, ça compte beaucoup pour moi. C’est très très exclusif d’être né ici. Autant que d’être né à Monaco – même si les conséquences sont un peu différentes ! A l’heure actuelle nous devons être environ 6000 personnes natifs de SPM à l’échelle de la planète: nous sommes rares !

J’aime bien être rare. Pas vous ?

Nous avons tous, les Saint-Pierrais et les Miquelonnais, un fort sentiment de propriété envers la terre qui nous a vu naître et/ou grandir.  Je n’ai jamais rencontré de « continental » (l’espèce humaine dominante) qui avait ce même sentiment pour sa région. Les gens des Alpes par exemple sont sûrement nombreux à aimer leurs montagnes, mais nous ce n’est pas seulement que nous aimons nos îles, c’est que collectivement nous les POSSÉDONS et que nous en sommes totalement conscients. Voilà pourquoi nous sommes revêches à toute tentative de régulation parisienne. Tout le monde ne l’a pas encore bien compris. En plus, nous sommes non seulement des îliens, mais des « petite-île-iens ». Plus l’île est petite, plus ce sentiment de possession est fort ! De toute façon, comme l’a dit Mickey (le nôtre, pas celui de Disney)  » C’t’ à nous l’caillou là !« .

2. Le climat y est …  vivifiant

Grand vent à Savoyard

N’est-il pas rassurant de pouvoir se dire que ce n’est pas demain la veille que des canicules estivales telles que celles qui sévissent en Europe concerneront Saint-Pierre et Miquelon ?  Attendez ! j’ai mieux !!! Le réchauffement climatique, phénomène MONDIAL va épargner quelques endroits dans le monde dont nous ! Saint-Pierre et Miquelon fait partie de ces lieux qui ne devraient pas se réchauffer, mais se REFROIDIR grâce au RÉCHAUFFEMENT climatique. Il faut quand même le faire !  L’Arctique fond, ses gros glaçons descendent vers chez nous au printemps et refroidissent notre atmosphère. Voilà ! vous vous souvenez du slogan pour les campagnes anti-sida des années 90 ? « il ne passera pas par nous » ? eh bien là, c’est pareil mais pour le réchauffement climatique. D’ailleurs, le terme exact est changement climatique, nous, on comprend bien pourquoi.

3. Nous ne connaissons pas les tracas des transports urbains

Saint-Pierre, Saint-Pierre et Miquelon, au petit matin

Je vais vous faire une confidence, quitte à passer pour une fille qui n’est jamais sortie de son trou : je n’ai jamais été coincée dans un embouteillage de toute ma vie. Jamais.  Je mesure le stress que ça peut engendrer. Bison Futé, Rosny-sous-bois, les voitures pare-chocs contre pare-chocs, les kilomètres d’accordéon, je ne les ai vécus qu’en écoutant Christian Magdeleine sur France Inter.  Vue d’ici une « opération escargot » c’est quelque chose de tout choupinou avec des escargots à la queue-leu-leu sur une autoroute (et des voitures qui s’arrêtent pour les laisser passer).

Attention ! à Saint-Pierre, il y a des moments où ça circule, … mais ça ne dure pas longtemps: de 11h58 à 12h07 environ, quand les gens quittent leur travail pour aller manger chez eux (oui, on mange tous chez nous le midi). Pour voir ça de vos yeux, je vous invite à regarder la Place du Général de Gaulle en pleine « minute de pointe » …

4. Le temps de transport n’existe pas

A Langlade, le coin du sable en hiver - Saint-Pierre et Miquelon

De manière générale, nous n’avons pas de transport en commun urbain; juste un service de ramassage scolaire pour les enfants: nos photogéniques school-bus.

Mais ce qui est merveilleux à Saint-Pierre et Miquelon, c’est que la NOTION même de temps de transport n’existe pas.

C’est magique ! vous vous rappelez Ma Sorcière Bien-Aimée ? elle bouge son nez et pouf ! elle se retrouve ailleurs. Pour nous, c’est presque pareil (oui… je sais, j’ai des références culturelles un peu vieillottes …)

On veut aller à la banque + à la Poste + à la Sécurité Sociale + acheter du pain + rapporter un livre à la bibliothèque + déposer un document à la Mairie + rendre visite à Mamie ? on peut le faire en une heure ! allez, 1h30 si on traine et qu’on prend un café chez mamie. Ne pas perdre une minute de sa vie dans les transports, ça n’a pas de prix.  On a plein de temps pour faire autre chose. Donc si vous vous étonnez que les Saint-Pierrais roulent si vite, c’est normal, ils font mille trucs en une heure, tout à toute vitesse et après, … ils ont la sainte paix !

Je nuance :  il arrive souvent que le bateau entre Saint-Pierre et Miquelon, ou Saint-Pierre et Fortune (à Terre-Neuve) soit annulé à cause du mauvais temps. Quand on a grandi avec ça, on est contrarié par les annulations mais on sait que cet inconvénient fait partie de notre mode de vie. Les gens qui vivent à Miquelon sont régulièrement confrontés à ce problème qu’on appelle ici « la double insularité« . L’insularité tout court c’est quelquefois un peu chaud… la DOUBLE insularité, je ne vous dis même pas !

5. C’est l’île aux enfants

En route pour l'Île aux marins ! Saint-Pierre et Miquelon

Les enfants ici sont les mêmes qu’ailleurs, je suppose. Tablette, ordi, Facebook, Netflix etc. Il faut lutter pour les extirper de leurs écrans. C’est universel.  En dehors de ces aspects pas toujours très positifs de la vie moderne, nous avons de bonnes écoles -jusqu’au bac, des associations culturelles et sportives à gogo et des infrastructures dignes d’une ville moyenne en France. On peut dire que les enfants ont beaucoup de possibilités pour bien faire.

Côté parents, le cadre hyper détendu de Saint-Pierre et de Miquelon nous permet de laisser jouer nos enfants dehors sans nous angoisser. Le taux de délinquance est très très faible. Oui, les petits font du vélo ou de la trottinette dans la rue. Ils se rendent chez leurs copains à pieds, vont et reviennent de l’école tout seul dès qu’ils sont capables de se repérer. Pour nous c’est normal même on sait bien que ce n’est pas comme ça partout ! Je ne connais pas de meilleur endroit pour y élever ses enfants. Voilà, ça c’est dit.

6. On mange bien

Les maquereaux fumés, à Saint-Pierre et Miquelon

 

On est en France donc on aime bien « bien manger ».

Notre territoire généreux nous prodigue moult raisons de nous réjouir ! Merci Mère Nature ! En vedette les produits de la mer bien sûr, que les habitants vont souvent chercher eux-mêmes (plus de 600 immatriculations de bateaux, mine de rien !). Je ne vais pas faire la liste de tout ce que l’on pêche, chasse et cueille ça serait trop long. Disons que le homard frais, si nous ne pouvez pas aller le chercher vous-même, est à 8 euros le kilo…

Ce qui est sympa aussi c’est que nous savons prendre le meilleur des deux mondes : France et Amérique du Nord. Dans nos épiceries:

  • le cassoulet cohabite avec les Baked Beans,
  • le beurre d’arachides avec la confiture de mirabelle,
  • et la margarine Good Luck (j’adore ce nom !) avec la motte de beurre au sel de Guérande.

Nous sommes riches des deux cultures et on mélange tout dans la même marmite.

7. On n’attend pas aux urgences

Un blessé en puissance, Saint-Pierre et Miquelon

Si vous allez aux urgences et qu’ils ne peuvent pas s’occuper de vous immédiatement, ce n’est vraiment pas de chance ! De ma petite expérience de maman de deux garçons – de deux blessés en puissance donc, je suis plusieurs fois allée aux urgences avec l’un ou l’autre. Pour des petits bobos, heureusement. A chaque fois ça a été la même chose: le personnel est zen, on vous accueille tout de suite: on est directement pris en charge… C’est assez formidable il faut bien le dire. D’ailleurs je ne vais même pas vous parler du magnifique hôpital de Saint-Pierre sinon vous allez tous vouloir venir vous faire soigner chez nous !

8. On ne se méfie pas de son prochain

Partie de fléchettes, dans un bar à Saint-Pierre et Miquelon

Si vous vivez dans une grande ville, il vous arrive probablement de temps en temps de vous trouver avec des gens, dans une rue ou un wagon et de ne pas vous sentir à l’aise. Des gens qui auraient l’air louche… Vous allez trouver que j’en fais de trop. Vous aurez peut-être raison. Pourtant, je vous assure que c’est vrai: le sentiment de méfiance envers son prochain n’existe pas à Saint-Pierre et Miquelon. Le prochain en question, très souvent on le connait ! C’est comme ça qu’on vit ici, les gens n’agressent pas les autres. On se dit bonjour, on est relativement poli, on se respecte. On est bien obligé en même temps !… Nous vivons ensemble sur un petit bout de terre ! Est-ce qu’on peut faire autrement que bien se comporter en société ? Nous avons tous compris ça et depuis le temps c’est inscrit dans notre patrimoine génétique, j’en suis sure !

9. On vit proche de la nature.

Les chevreuils à Langlade, Saint-Pierre et Miquelon

Ok ok, on vous fait le coup sur tous les dépliants. Mais c’est vrai ! il y a très peu de béton ici et mêmes nos maisons sont en bois. Les espaces naturels sont accessibles et vous avez vite fait de vous trouver au beau milieu d’un territoire de lièvre arctique si vous n’y faites pas attention.

La Nature qui nous envoie toutes sortes de baies à cueillir, d’animaux à pêcher ou à chasser, de goémon à récolter pour nos jardins, etc. Même si notre végétation n’est pas luxuriante mais plutôt petite et rabougrie nos espaces naturels sont riches, respectés et préservés par tous. A part quelques exceptions bien sûr (parce que si on était parfait ça se saurait) on a le souci de garder beau notre territoire.

10. Et maintenant, c’est à vous !

Vous êtes nostalgique de votre bel archipel que vous avez quitté il y a quelques mois ou quelques années ? Saint-Pierre et Miquelon sont toujours dans votre coeur et vous vous dites, de temps en temps que vous pourriez y retourner. Ou bien vous n’y avez jamais mis les pieds mais ça vous trotte dans la tête de faire le grand saut.

Alors … pourquoi ? Qu’est-ce qu’il y a de plus dans cet archipel ? À vous de le dire en commentaire de cet article: quelles seraient VOS raisons pour vivre à Saint-Pierre et Miquelon ?

 

Pour rester connectés à Saint-Pierre et Miquelon et sa région, abonnez-vous à l’Heure de l’Est.org !

privacy Pas de spam, c'est promis !

Merci d’épingler cette image sur Pinterest :

Pourquoi Vivre à Saint-Pierre et Miquelon ?

Pourquoi j'aime vivre à st pierre et miquelon? Mes 10 raisons

25 comments

  1. Depuis toute petite je suis intriguée par votre archipel. J’habite en Normandie à côté de Granville et j’ai entendu depuis mon enfance parler des terreneuvats qui partaient pêcher la morue dans vos eaux. Maintenant adultes, je souhaiterais découvrir votre archipel mais malgré que vous soyez un territoire français, en métropole quand on parle de Dom Tom on ne pense qu’aux Antilles ou îles du Pacifique. Ce qui fait que très peu de possibilités pour vous rejoindre s’offrent à nous. Je vais bientôt fêter mes 20 ans de mariage et j’espère pouvoir réaliser mon rêve en faisant un voyage de noces (Que nous avons pas encore effectué ) sur votre archipel. Découvrir ces belles îles que vois chériessez tant. En espérant trouver un bon plan pour vous rejoindre,je vous souhaite plein de bonheur sur ce petit morceau de France.

    1. Bonjour Céline, on espère bien que vous pourrez faire le voyage dès cette année ! Savez-vous qu’il existe maintenant des vols directs entre Paris et Saint-Pierre ? uniquement pendant l’été. Vous pouvez également voyager vers Halifax, ce qui vous permet de vous promener aussi en Atlantique et relier Saint-Pierre par l’un des quatre vols hebdomadaires entre Saint-Pierre et la capitale de la Nouvelle-Ecosse. Alors … à bientôt !

  2. Saint Pierre est une île géniale. La population est plus qu’adorable et sa position aux portes du Canada en fait un véritable bijou français. Je n’y suis venu que 4 mois en 2015 et je me suis marié à la mairie de Saint Pierre. J’ai vecu un peu partout sur le continent, à Paris et en Martinique mais à choisir J’espère revenir pour beaucoup plus longtemps à Saint Pierre

  3. J’ai découvert Saint Pierre et Miquelon il y a quelques années pour le travail… Ce fut une découverte extraordinaire! Un véritable coup de foudre… J’y suis revenu au total 5 fois pour des durées de 15 jours. J’ai découvert des gens fantastiques de gentillesse, une douceur de vivre incroyable et des paysages sublimes. Pour y être venu en hiver, au printemps et en été, chaque saison a ses particularités et il est certes vrai que l’on pourrait être dérouté par le soleil qui sait se faire rare…. Depuis 3 ans je ne cesse de dire que je vais y retourner passer quelques jours pour le plaisir, mais le temps passe trop vite… mais je reviendrai, c’est promis. Ne changez rien à votre Archipel, je l’aime tel quel!!! Au plaisir

  4. Avez vous beaucoup de touriste qui vienne du Québec? Pour se rendre chez vous j’imagine que ça prend un passeport en bonne et due forme puisque vous êtes un pays différent du Canada. Meilleur moment de l’année pour vous rendre visite et pour les commodités couchage et nourriture est-ce abordable?

    1. Oui Guy, une majorité de nos touristes viennent du Québec. Il vous faudra effectivement un passeport pour voyager à Saint-Pierre et Miquelon. Les mois d’Août et septembre sont généralement les plus ensoleillés. Les questions que vous nous posez sont parmi les questions qui reviennent très souvent dans notre courrier, nous allons très prochainement écrire un article y répondant. Alors restez branché sur l’Heure de l’est. Vous pouvez même vous abonner pour être sur de ne rien manquer (c’est gratuit).

  5. J’y suis née et j’y retournerai! Souvent on me demande comment vivent les gens à SPM et pourquoi j’ai envie de revoir mon île. Dorénavant je leur ferai lire cette publication.
    Magnifique article!

  6. Je rajouterais l’ambiance familiale et amicale… ce sentiment chaleureux qu’on ressent quand on se promène dans la ville ou qu’on fait les magasins. Ces beaux sourires et ces « bonjour » souriants. Ces petites conversations où même les étrangers nous traitent comme si ils nous connaissaient depuis longtemps.
    Et que dire de la culture et des nombreuses activités pour un si petit pays… les gens bougent, vivent, organisent, fêtent…
    Malgré tout, c’est encore un endroit où l’on se soucie des autres et où l’on trouve toujours de l’aide si nécessaire.
    Je n’y vit plus depuis longtemps mais j’y suis toujours retournée chaque année jusqu’a l’année dernière. Il y a une atmosphère unique autant au niveau des gens qu’au niveau de la beauté de l’endroit.

  7. Saint Pierre et Miquelon??? Que dire! Un rêve depuis de nombreuses années! Je songe sérieusement à quitté ma bonne vieille ville du Havre pour se petit bout de France loin de tout les tracas métropolitains! Je scrute, je guette, je m’informe mais surtout je m’émerveille de tout vos sublimes résumés de votre caillou et je rêve devant tant de photos et reportages que j’ai pu voir et revoir! Je vous salue affectueusement amies et amis îliens et je vous dit peut être à bientôt! ( vis tes rêves au lieu de rêver ta vie!!)

  8. Félicitations Patricia moi aussi j’aime mon cailloux et je m’y sens bien il y fait bon vivre.
    Merci Pour tous ces beaux documents qui ont beaucoup d’impact à l’exterieur Grâce aux partages
    Marie Josée

  9. J’ai tapé « Blog Saint Pierre » dans google et suis tombé là…bonjour !
    J’aime beaucoup cet article, ça m’a donné envie de raconté mon expérience à moi.

    J’ai vécu, au début de l’adolescence, 4 années à Saint-Pierre, entre 1976 et 1980, papa était gendarme.
    J’en ai été marqué pour toute la vie, je n’y suis jamais retourné, mais bien qu’étant breton j’ai pu maintenir quelques années des liens avec quelques Saint Pierrais et Saint Pierraises qui étaient venus faire des études en France, en métropole pardon. Et puis de temps en temps, trop peu à mon goût je revois mon pote Frankie l’écolo chanteur, et j’adore sa compagnie. Ma femme et mes enfants l’adorent, il est un peu comme un extra terrestre lorsque il nous rend visite dans le XVIIIème à Paris.
    Frankie, si tu nous regarde…
    La seule chose qui enfant me mettait parfois mal à l’aise c’était le fait d’une critique parfois violente de La France, au profit d’un fantasme sur le rattachement improbable de l’archipel au Canada. Les crises des années 90 ont je crois rétabli les choses.
    Je pense tout le temps à ces années, la fin des seventies, les premiers baisers de Saint Pierraises parfois entreprenantes, les copains rugueux parfois, des violences verbales aussi, le con de mayou c’était toujours moi, mais surtout, de l’honnêteté, de la sensibilité à fleur de peau, de l’authenticité, un esprit d’indépendance de liberté.

    Je reviendrai, mais pas une ou deux semaines, non, je reviendrai des mois pour y vivre avec celle que j’ai rencontrée juste à mon arrivée de Saint Pierre en janvier 80 dans un collège breton. Evidemment j’avais un look improbable (tout en jean et bottes genre écrase merde), un mec est venu me voir, genre meneur de bande et m’a dit :
    « tu viens d’où toi ? ». J’ai répondu « je viens de Saint Pierre et Miquelon ». Il a dit  » c’est ou ça ? ». Un mec plus rapide que moi a répondu « c’est en Norvège ». Du coup pendant les 6 mois restants de ma classe de troisième, on m’appelait « Norvège » ou « le norvégien » dans tout le collège. J’étais pendant 6 mois un peu la star il est vrai.
    Ah oui, j’allais oublier, j’ai, dit-on, une grande culture Rock N Roll, elle me vient de là, pour moi rock et SPM ne font qu’un.
    Je reviendrai donc avec ma nana qui en a entendu parler depûis 35 ans.
    Langlade…magnifique. Mais St Pierre aussi, tout comme Miquelon. Lîle aux marins…

    Quel dommage que les Saint Pierrais n’aient pas plus la conscience du trésor écologique que représente l’archipel.
    Bien que n’étant pas un spécialiste j’ai l' »intuition qu’il y aurait des possibilités de développement et de revenus pour ses habitants.
    Didier

  10. J’habite en France, je suis retraité et j’ai découvert par hasard en 2015 que mon grand-père et mon arrière-grand-mère étaient natifs de St-Pierre-et-Miquelon. Depuis tout ce qui bouge du côté de Saint-Pierre m’interpelle. Bravo pour votre site qui m’éclaire sur la terre de mes ancêtres. Super de pouvoir laisser des messages sur cette page.

    1. Bonjour, Monsieur, je vous invite à decouvrir la page fb Retouver tous documents prives St Pierre et Miquelon, inscrivez votre message et mon nom, je vous accepterai. Peut-etre que vous y trouverez des photos et documents interessants.

  11. Hello, ma famille et moi même avons projet de venir par chez vous. Nous y réfléchissons encore biensur. Nous sommes natifs des alpes maritimes…😎 mais comme vous l’écrivez très bien nous vivons entourés de béton et d’embouteillage. Et nos enfants ne peuvent pas se balader seuls!
    Je suis infirmière mais je ne trouve pas d’offres emploi ,savez vous quels sont les besoins?
    Connaissez vous effectifs des classes maternelles et primaires?
    Et dernière 😁! Quel est le coût d’une location pour quatres personnes ?deux chambres…
    Merci Sabrina et Daniel

  12. Merci d’avoir répondu à toutes nos questions !! La troupe du Pompon s’installe sur votre caillou toute la semaine prochaine.
    D’ailleurs que fait-on en journée en novembre sur votre caillou ?

    1. Bonjour la troupe du Pompon ! quel joli nom ! Vos soirées sont-elles déjà bien prises pour que vous vous souciez de vos journées ?! 😉 alors, alors …. la semaine prochaine, vous allez :
      – pouvoir profiter des derniers jours de belles couleurs d’automne,
      – si vous avez des contacts qui assurent vous devrez leur demander d’organiser une visite à l’Ile aux marins,
      – et bien sur vous irez à Miquelon n’est-ce pas ?
      – allez faire un tour aux graines
      – et n’oubliez pas de respirer !

      Allez, en avion Simones !!! je viendrais vous voir sur scène. 🙂

  13. J’ai quitté Saint Pierre en mai 2016, et il n’y a pas un jour qui passe sans une pensée pour ces ïles cocon, certes un peu stressant les premières fois: de poudrin, de tempête….Il est vrai que cette sensation d’être protégés peut couper des événements qui se passent ailleurs,

    et puis avoir quitté les copines (vive les délices de Joséphine!) Kareen et Chantal qui me manquent tant, , les rires; les joies et les peines partagés.
    Merci pour ce blog
    MC

  14. Pour SPM, et pour les SPMais, le changement, et l’espoir viendront enfin, quand le 1… ne sera plus en 1.
    Quand on vivra majoritairement ici par choix, pas par le hasard d’une naissance.
    Pour profiter des opportunités d’aujourd’hui, bien mises en lumière dans cet article, et des projets pour demain, qui restent à écrire en 9 et 10…
    Mais ça n’arrivera que quand le passé aura su trouver sa juste place.

    1. Fred je suis tout à fait d’accord avec toi. J’ai fait ce n°1 parce que c’est vrai pour moi, je suis née ici. Mais mon père, par exemple, ou toi, pleins de mes amis et des tas d’autres gens sont d’ici sans y être nés, donc par choix, et heureusement qu’ils sont/que vous êtes là ! sinon la population de SPM ne serait qu’un tout petit groupe bien mal en point ! On n’est pas loin d’aller beaucoup mieux, je suis optimiste parce que nous sommes une si petite communauté que des individus positifs et motivés peuvent faire la différence, sans faire de politique. Je ne suis pas seule à penser ça, mais il faut juste s’y mettre MAINTENANT.
      Attendons voir ce que la nouvelle DSP va nous réserver, ce que les nouveaux ferrys vont nous permettre. Si le transport s’améliore l’archipel va gagner beaucoup de points en terme d’attractivité.

  15. 5. L’île aux enfants ? Avec une si faible démographie ?
    8. Vive la mentalité Bisounours qui ferait oublier qu’à SPM aussi on subi des vole et compagnie. On se méfie pas des autres. Les portes de voitures verrouillées c’est pour faire beau ?
    7. Les urgences c’est une choses… Mais est-ce qu’on parle des EVASAN ? (Et j’en passe)
    6.On mange bien, oui du Canada.
    1.CA c’est un argument « j’y suis né » !
    2. J’en perd mes mots..

    1. Merci pour votre commentaire Greg.
      Si vous avez bien lu ce que j’écris dans cet article et dans les autres il est extrêmement clair je crois que j’ai pris le parti pris de voir les choses du bon côté. Je comprends que cet état d’esprit ne soit pas partagé par tout le monde mais je vous rappelle juste que je ne suis pas journaliste, je ne suis pas tenue à la moindre impartialité, j’écris les choses comme je les pense et comme je les ressens. Chacun est libre d’adhérer ou pas à ma démarche.
      Donc oui je pense et je maintiens ce que j’ai écris et j’espère que vous retrouverez vite vos mots. 🙂

  16. Comme Patricia,
    Comme c’est vrai, notre Archipel est magique ce qui fait oublier son climat difficile ! bises et bon week-end !

Qu'en pensez vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.