Skip to main content

Dans la région de l’Heure de l’Est, il existe tout un réseau de radios communautaires ou privées. C’est vrai aux Îles de la Madeleine, à Saint-Pierre et Miquelon et dans les quatre provinces atlantiques. Animées par des gens de la région, la plupart du temps des bénévoles, ces radios assurent aux populations locales un lien de proximité essentiel. Philippe Basque nous présente la voix toute féminine de CKRO.

CKRO – La radio des gens

CKRO radio communautaire

En onde depuis 1988, CKRO dessert la péninsule acadienne, au Nouveau-Brunswick, et durant cette période bien des animateurs ont passé sur les ondes du 97,1, à Pokemouche.

Cette radio se veut une présence dans la vie quotidienne des habitants. Elle veut être le reflet de sa population, parler de ses réalités et être accessible. C’est pourquoi il existe toujours une équipe de bénévoles pour animer les soirées et les fins de semaine.

Et, depuis le mois de mars 2021, l’équipe d’animateurs permanents de CKRO est complètement féminine.

 

Monique Aubin – La fille du matin

radio communautaire

Monique Aubin

Monique s’intéresse à la radio alors qu’elle fréquente l’école La Villa des Amis à Tracadie Beach. Cette école intermédiaire possède une radio-étudiante et Monique fait jouer de la musique à l’heure du dîner. Quelques années plus tard, elle devient animatrice bénévole à CKRO et anime une émission le dimanche entre 18 h et 20 h.

Monique avoue qu’à cette époque, elle fait surtout jouer de la musique et est plutôt nerveuse quand vient le temps de parler ou de présenter la météo! Toutefois, elle reçoit beaucoup de commentaires positifs des auditeurs et se rend compte qu’elle peut avoir un impact positif sur eux. Après quelques semaines, elle prend goût à l’animation.

Après avoir terminé ses études secondaires, elle fait deux ans d’études universitaires, mais elle décide alors de prendre le cours en communication médiatique offert au CCNB (collège communautaire) à Dieppe. Son diplôme en main, elle obtient un emploi à CJPM à Fredericton, puis elle passe à la radio communautaire de Miramichi.

 

Après sept ans de travail, CKRO lui offre un emploi en tant qu’animatrice-suppléante. Au fil des ans, elle devient responsable des bénévoles, animatrice de la fin de semaine et enfin, à la suite du départ de l’animatrice du matin, animatrice de l’émission matinale « La fille du matin ».

À l’antenne, elle offre un bon début de journée à ses auditeurs. Elle espère qu’avec sa bonne humeur et son attitude positive les gens passent du bon temps. C’est pourquoi une fois par semaine elle invite Annette Comeau dans une chronique intitulée « C’est pour mieux comprendre » où on parle du mieux-être. Monique aime être une présence positive pour ses auditeurs. Elle s’amuse avec son public et souhaite être à l’antenne pour les années à venir.

Janique Doiron – Ça fait ma journée

 

Animation radio

Janique Doiron en studio

Dès la première année d’opération de CKRO, Janique devient animatrice bénévole.  alors qu’elle fréquente encore l’école de Tracadie, un ami lui propose de co-animer une émission bénévolement à la nouvelle radio communautaire. Rapidement, cet ami réalise qu’il n’aime pas ça et Janique anime seule par la suite. Cette expérience lui donne le goût de poursuivre des études post-secondaires en communication médiatique au CCNB à Dieppe.

Après l’obtention de son diplôme, elle est embauchée d’abord par CKLE, puis elle obtient un emploi à CKRO en 1997. C’est à ce moment-là que CKRO modifie son horaire et passe à trois programmes de 4 heures, débutant le matin à 6 h et se terminant à 18 h. Janique anime entre 10 h et 14 h. Durant son émission, on peut écouter des chroniques intéressantes, entre autres avec la Gendarmerie royale du Canada et avec Lisette Cormier-Noël sur l’industrie du voyage.

En plus d’animer, Janique s’intéresse aux actualités tant culturelles que politiques. En 2000, elle devient aussi directrice musicale. Parmi ses tâches, elle s’occupe du palmarès, du choix des chansons approuvées à jouer sur les ondes et fait le suivi avec les compagnies de disques.

Après 24 ans à l’antenne à CKRO, Janique souhaite poursuivre ce qu’elle aime faire pour au moins 5 ans encore.

Julianne Benoit – Intersection et La déroute

Julianne Benoît

Déjà à l’école secondaire, Julianne a la piqûre pour l’animation radio. Elle est la présidente du comité de la radio-étudiante à l’École Polyvalente W.-A.-Losier.

Quelques semaines avant la fin de son secondaire, incertaine de son futur professionnel, elle est «étudiante d’un jour » au campus de Caraquet du CCNB. Il y a sur le campus une réplique d’un véritable studio de radio pour les étudiants. Elle décide donc de suivre la formation de communication médiatique. Au même moment, elle devient bénévole à CKRO animant l’émission de soirée «En toute simplicité ».

Durant l’été, elle obtient un emploi-étudiant à CKRO confirmant son futur choix d’être animatrice. Après l’obtention de son diplôme en 2018, elle est embauchée par la station. Au début, elle remplace les collègues qui s’absentent, puis en mars 2021, elle obtient un poste permanent aux émissions «L’intersection » et « La déroute » , du lundi au vendredi de 14 h à 18 h en remplacement de Michel Jacob qui demeure un fidèle collaborateur en offrant un  segment tous les vendredis. Julianne s’occupe aussi de la chronique culturelle hebdomadaire.

À CKRO Julianne aime  la proximité avec les auditeurs. L’équipe  accompagne les gens dans leur quotidien via les ondes, notamment les gens vivant seuls. Julianne est heureuse de faire partie de CKRO et elle se voit encore à l’antenne dans plusieurs années.

Jessica Ward – Les belles années

radio communautaire

Jessica Ward

chaque samedi matin, de 8 h à midi, Jessica invite les auditeurs à écouter de la musique des années 1970 jusqu’aux années 2000. Elle souligne les bonnes nouvelles de la semaine, fait des suggestions de lecture et présente les vœux d’anniversaire.

Jessica devient bénévole à CKRO alors qu’elle n’a que 13 ans! Elle anime une émission le samedi. Mais, après un accident, elle doit se déplacer en chaise roulante durant plusieurs mois. Ça ne l’empêche pas de continuer d’être animatrice. Pour elle, CKRO lui permet d’être normale puisque les auditeurs ne voient pas qu’elle a un bras et une jambe dans le plâtre. Ils n’entendent que sa voix.

Par la suite, Jessica est embauchée comme étudiante l’été de ses 16 ans pour animer l’émission matinale. Après son secondaire, elle termine un baccalauréat en information-communication à l’Université de Moncton, toujours en travaillant à CKRO. Cependant, elle désire changer de paysage et part étudier à Poitiers, en France, puis à Montréal. Par la suite, elle prend une pause de son travail professionnel.

En novembre 2019, elle fait un retour à l’animation à CKRO en tant que remplaçante, puis comme animatrice les samedis matin. Elle est très heureuse de ses nouvelles fonctions. Grâce à la radio communautaire, elle sent qu’elle touche les gens. Parfois, elle reçoit des appels d’auditeurs qui lui racontent leurs souvenirs après avoir entendu une chanson sur les ondes. D’autres lui disent qu’elle a une voix calme qui fait du bien à entendre. Enfin, elle espère être à l’antenne pour bien d’autres années!

Longue vie à CKRO

Toutes ces voix veulent demeurer à CKRO pour un bon nombre d’années! Elles souhaitent aussi conserver ce lien avec la radio et la communauté. Il est évident que le contact avec les auditeurs demeure très important, surtout en ce temps de pandémie. Les gens aiment ’être entendu par leur radio communautaire et s’entendre, notamment avec les souhaits d’anniversaire !

 

Longue vie à CKRO! (Pour entendre la radio en direct, c’est ici)

 

[gmap-embed id= »10256″]

 

(Vous utilisez Pinterest? Merci d’épingler)

3 commentaires

  • Bernard Pardoën dit :

    Merci pour l’article sur la radio CKRO!

    j’ai fait un stage radio à CKRO en 1991; j’ai plein de noms et de bons souvenirs qui me reviennent : Michel Doucet , jean-Marc Gauvain, Donald Noël, Diane Losier,Etienne Chiasson et pleins d’autres personnes personnes dont le nom m’échappe , mais peut-être que s’ils s’en souviennent en lisant cet article qu’ils n’hésitent pas à me contacter sur mon Facebook! Bonjour à Jessica Ward que j’ai eu le plaisir de rencontrer lors de notre participation à Radio-Jeunesse la radio officielle du VIIIe Sommet de la Francophonie à Moncton en 1999!!!!!!!
    Bernard Pardoen

  • LeBouthillier, Lucie dit :

    Bravo, c’est formidable de nous faire découvrir qui sont ces femmes qui animent avec brio le quotidien de beaucoup de gens de notre belle Péninsule. Trop souvent les femmes sont reléguées dans l’ombre. Merci Philippe pour nous avoir offert ceci grâce à l’heure de l’Est.

  • Marie Cadieux dit :

    Quelle bonne idée, nous présenter les équipes de radio-communautaires. Celles-ci ne sont pas assez mises en valeur , à mon avis, comme important porteur culturel, social et politique dans la francophonie.

Répondre

CKRO: La voix des femmes

Sur les ondes de la radio communautaire CKRO dans la péninsule acadienne, au Nouveau-Brunswick, toutes les voix sont féminines.