Skip to main content

Dans la boite à couleurs de Raphael Goineau, peintre Saint-Pierraise installée dans le Marais Poitevin, en France, il y aura peut-être un peu plus de bleu. Sur ses tableaux, vous verrez désormais une petite ancre de marine tracée à côté de sa signature. Une coquetterie ? loin de là ! Après 15 ans d’effort, elle vient de rejoindre le très prestigieux cercle des POM, les peintres officiels de la Marine. 

Si ce concept est nouveau pour vous, sachez qu’il prend naissance il y a plus de 300 ans, à la demande du Cardinal de Richelieu, en France.

Richelieu avait ressenti la nécessité de rendre compte des batailles navales ou d’immortaliser les plus grands marins du Royaume de France. Il avait alors créé un corps officiel, celui des « peintres de la Marine du Roi ». Même s’il a ensuite été élargi aux différents corps d’armée (il y a les peintres officiels de l’Armée de Terre, de l’Armée de l’Air, de la Gendarmerie etc.), il est resté le plus renommé.

Son statut a assez peu évolué depuis sa création et en 2021 c’est le Ministère des Armées, qui après un protocole long et précis, porte les candidats les plus talentueux et certainement les plus passionnés par l’élément marin au grade de Peintre Officiel de la Marine (POM).

Voici ce qu’on peut lire sur le site qui leur est consacré :

Telle [était] la vocation essentielle des peintres de la Marine : participer aux opérations navales, aux missions de découverte, en garder mémoire et porter témoignage des terres, que ce soient les paysages ou les profils de côte, des hommes, de la faune ou de la flore par des peintures, des dessins, des gravures. Les récits seuls étaient en effet loin de pouvoir restituer avec précision ce que les marins et les découvreurs voyaient.

La toute nouvelle Lieutenant de Vaisseau Goineau a enfilé pour la première fois son uniforme sans galons, mais avec tricorne et gants blancs.  Ce 30 novembre 2021 la cérémonie de nomination officielle a eu lieu à l’Ecole Militaire, à Paris.

Cérémonie peintres officiels de la marine

Cérémonie de nomination des peintres officiels de la marine. Photo captée depuis la page Facebook Peintres Officiels de la Marine

Le grade est honorifique : pas de traitement ou de salaire pour les POM, mais c’est un sésame qui ouvrira à Raphaële Goineau le pont de tous les navires de la Marine Française.

Et si Raphaële n’est pas non plus devenue réserviste, elle pourra se faire appeler Maître et deviendra Capitaine de Corvette dans quelques années. Un titre qu’elle conservera ad vitam aeternam : quand on devient peintre de la marine, on le reste pour toujours.

Peintre de la Marine : un lieutenant de vaisseau au bout du pinceau

Comment on s’y prend ? Pour rejoindre les POM, il faut du travail, de la pugnacité et selon, l’Amiral Michel Tripier, « un don, qui leur permet de maintenir un navire dans ses lignes d’eau, de gonfler les voiles, de fouetter les embruns, de friser les vagues, d’ourler les sillages, de faire flamber les reflets. »

Concrètement, il faut participer au Salon de la Marine qui se tient au Musée de la Marine, à Paris (actuellement en cours de rénovation), tous les deux ans.

Les candidats présentent une œuvre suivant un thème différent proposé à chaque édition. Le travail des peintres sélectionnés suite à ce salon est ensuite étudié sur dossier par un jury. Il en ressort une petite poignée d’artistes « agréés » qui deviendront automatiquement peintres officiels de la Marine au bout de 3 périodes de trois ans probatoires.

Sur les Grands Bancs Raphaele Goineai

Sur les Grands Bancs, huile sur toile, présentée au Salon de la Marine 2021 : « J’ai peint ce triptyque en mémoire de ce pan essentiel de l’histoire de mon archipel, Saint-Pierre-et-Miquelon, et surtout des hommes qui en ont été les héros.3

Si Raphaële Goineau y a participé à trois reprises, c’est l’édition de 2021 qui lui a ouvert les portes de navires de l’Armée Française.

Avec elle, cette année, l’auteur de bandes dessinées sublimes Emmanuel Lepage, le photographe brestois Ewan Lebourdais, et le peintre Jonathan Florent.

Un premier séjour en mer sur le Belem

A peine informée de sa nomination Raphaële Goineau s’est embarquée sur le vieux grément français Le Belem pour y suivre L’école des Mousses. Un baptême de trois jours en octobre dernier où ses idées préconçues sur l’Armée ont été radicalement bouleversées :

J’ai été complètement séduite, j’ai découvert la notion de service et de don de soi propre aux personnes engagées dans l’Armée. Tous les a priori que je pouvais avoir se sont envolés lors de ce séjour. J’ai été énormément émue et j’ai maintenant très envie de faire un travail sur le portrait en rapport avec tous ces jeunes mousses que j’ai pu voir évoluer sur le Belem. Eux et moi, on était des mousses, chacun à notre manière.

Tous les océans du globe s’ouvrent en grand

Le seul devoir des POM est de présenter une toile à chaque Salon de la Marine. Une œuvre qui devra être en rapport avec l’élément marin au sens large.

Peintres officiels de la marine à Saint-Pierre et miquelon

Délégation de Peintres Officiels de la marine à Saint-Pierre et Miquelon, été 2021. Photo Mairie de Saint-Pierre – Christine Capandeguy

Si il n’y aucun avantage financier à devenir Peintre de la Marine, Raphaële Goineau pourra en revanche utiliser sa carte d’Officier et s’embarquer sur n’importe quel vaisseau de la Marine Française. Difficile d’imaginer une plus belle perspective pour cette femme qui sait aussi bien exprimer son art dans la campagne bucolique du Marais Poitevin que dans les rues et les rivages de Saint-Pierre et Miquelon.

Il lui faudra apprivoiser le mal de mer, c’est le premier défi. Puis, se faire à l’idée de marcher sur les murs plusieurs semaines à la suite parce qu’un projet de longue date a bien des chances de se concrétiser : se rendre aux Iles Kerguelen, dans le grand sud (un mois de mer depuis l’Ile de la Réunion pour les atteindre). Son nom est sur la liste d’attente, donc … affaire à suivre.

La famille des peintres officiels de la Marine

En Europe, la peinture non urbaine et réaliste, tournée vers l’extérieur et la mer n’est pas ce qui se fait le plus.

C’est en rencontrant des peintres de la Marine, dont l’univers trouvait un écho dans son travail et où Raphaële retrouvait des thèmes qui lui étaient chers. C’est au départ cette envie de rejoindre un groupe dont les thèmes étaient déjà au cœur de son travail qui a poussé la peintre à souhaiter les rejoindre un jour.

Emmanuel lepage

Illustration d’Emmanuel Lepage, promu Peintre Officiel de la Marine en même temps que Raphaële Goineau.

Même après quelques mois seulement, elle est emballée « C’est une famille. Le travail de peintre c’est vraiment un travail solitaire. C’est difficile de partager avec d’autres artistes; Mais là, tout d’un coup je ne me sens plus seule dans mon art. Pouvoir échanger avec d’autres artistes sur les mêmes préoccupations, c’est fou ! »

Il y a déjà un projet d’expo avec d’autres POM dans les mois à venir, puis une exposition à Saint-Pierre courant 2022.

Pour mieux connaitre Raphaële Goineau, rendez-vous sur

Goineau.com

– sur Facebook : Goineau Raphaële

– sur Instagram : Raphaële Goineau / Peintre

 

 

Patricia Detcheverry

Patricia Detcheverry

Après 10 ans en régie publicitaire, je me suis lancée dans l'hôtellerie et j'ai vécu (encore) 10 ans au rythme des saisons touristiques. Freelance depuis 2017 j'allie mon regard de professionnelle du tourisme et mes compétences en communication pour faire connaitre ma région à travers divers sites web. J'adore faire découvrir les petits endroits paumés où personne ne va, les petites routes ignorées et les gens, toujours les gens !

2 commentaires

Répondre

Raphaële Goineau dans les POM

POM comme Peintre Officiel de la Marine, un grade honorifique très prestigieux pour la peintre de Saint-Pierre et Miquelon, Raphaël Goineau.