Chargement en cours…
portrait de petit pingouin des Îles-de-la-Madelein

Art-nid-thologie : les oiseaux des Îles-de-la-Madeleine

Place aux oiseaux des Îles-de-la-Madeleine ! Il y a quelques semaines un beau projet en arts visuels installé aux Îles-de-la-Madeleine s’est vu décerner une bourse du Conseil des Arts et de la Culture du Québec. Une création originale qui conjugue l’ornithologie avec la poésie, son intitulé : Art-Nid-Thologie. Nous avons rencontré Fabienne Michot l’une des deux artistes graphistes à l’origine de cette belle initiative.

 

La passion des oiseaux

C’est d’abord par là que ça commence, par des îles immensément belles, habités d’une très grande diversité d’oiseaux.

Ou est-ce que ça commence par l’amour de la peinture et des arts visuels ?

Ou par celui de la poésie.

Hum… c’est la poule ou l’œuf cette question ! mais la réponse n’est pas très importante.

Disons que ça commence par tout ça en même temps et que les deux artistes plasticiennes de Zanimo, Fabienne Michot et Doris Brasset avaient des passions à partager et qu’elles l’ont fait au service de la « communauté aviaire » des Îles-de-la-Madeleine.

 

50 portraits d’oiseaux des Îles-de-la-Madeleine

Il y a environ 350 espèces d’oiseaux aux Îles-de-la-Madeleine, il a fallu en choisir 50, des espèces en péril ou pas forcément. La sélection s’est faite à plusieurs, pour Fabienne Michot et Doris Brasset, il était important que la population des îles soit partie prenante. Elles ont donc fait appel à l’association Attention Frag’îles et au club ornithologique madelinot. Les enfants des écoles (les 6ème année, c’est à dire des enfants de 11-12 ans) ont également été sollicités.

Puis, en mars 2018, elles ont pris leurs pinceaux et leurs toiles et elles ont vu les choses en grand : les portraits d’oiseau (on parle donc de leur tête uniquement) sont réalisés en grand format et en très grand format.

« On a voulu travailler des grands formats pour établir un tête-à-tête entre le visiteur de l’exposition et les oiseaux »

 

expo oiseaux des îles-de-la-Madeleine

 

Les portraits sont réalisés sur des toiles rondes, des hublots en quelques sortes, sur fond de couleurs vives. L’ensemble très graphique est accompagné de textes à la fois poétiques et didactiques produits par une amie biologiste de Fabienne et Doris : Sophie Tessier.

Morceaux choisis :

Voici par exemple la présentation de la paruline jaune, sur une toile de 30 centimètres de diamètre.  La minuscule paruline comme on ne l’a jamais vue !

oiseaux des îles de la madeleine, la paruline jaune

 

Paruline jaune

Setophaga petechia

Longueur : 13 cm

Envergure d’ailes : 20 cm

Poids : 9,5 g

À chacun ses onomatopées pour retenir les chants d’oiseaux. Le mâle, tout torse bombé bariolé de fines lignes roussâtres, chante à qui mieux mieux. : « Tire tire tire tire sur la bibitte! » Vers la fin de la belle saison, mâles et femelles entameront un incroyable voyage; l’espèce parcourra des milliers de kilomètres pour se rendre au Mexique, au Pérou et au Brésil. Le tonnerre retentissant, le calme du ciel étoilé, le brouhaha au pied des gratte-ciels, les cris des singes et les chants des oiseaux tropicaux… lorsqu’il nous reviendra, voilà tout ce que vous pourrez désormais interpréter sous son chant cent mille fois répété.

Acrylique sur toile, montage sur papier et bois, 30cm de diamètre

Texte : Sophie Tessier

 

 

 

ou le majestueux Harfang des neiges :

 

Harfang des neiges 

Bubo scandiacus

oiseaux des îles de la madeleine le harfang des neiges

âle d’un blanc immaculé. Peu d’oiseaux représentent avec autant de prestance le rude hiver et les grands espaces enneigés. Il faut dire qu’il est bien équipé pour affronter les températures glaciales. Son truc? Une épaisse couche deduvet sous les plumes. Même à 50°C sous zéro, la température du corps de l’oiseau est maintenue autour de 38°C. Ce qu’il est chouette ce hibou!

 

Longueur : 58 cm

Envergure d’ailes : 132 cm

Poids : 1,83 kg

Sous des allures de chouette, le harfang possède des aigrettes; quoiqu’atrophiées, ces petites plumes sur le côté de la tête le classent du côté des hiboux! Striée de brun, la femelle contraste

avec le m

Acrylique sur toile, montage sur papier et bois, 30cm de diamètre

Texte : Sophie Tessier

 

 

 

Une expo qui se balade …

Une première exposition de ces cinquante portraits a été proposée à la bibliothèque Jean Lapierre de Havre-aux-Maisons.

Elle sera bientôt visible au Musée de la Mer de Havre-Aubert, à compter du 24 mars et jusqu’au 2 juin.

Ça donnera l’occasion aux premiers touristes de la saison estivale 2019 d’aller voir cette belle exposition et pour les madelinots, l’occasion d’y retourner afin de revoir ces beaux portraits d’oiseaux des Îles-de-la-Madeleine accompagnés des très jolis textes de Sophie Tessier. Cette exposition est faite pour voyager … elle sera peut-être bientôt près de chez vous. Espérons-le !

 

image pinterest expo oiseaux
Vous êtes sur Pinterest ? Épinglez, merci !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'en pensez vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.