Chargement en cours…
Distillerie acadienne

Distiller le patrimoine

Ce n’est pas d’hier que Sébastien Roy s’intéresse à l’art de la bière et des spiritueux. La petite histoire raconte qu’à 13 ans, à peine, sa mère l’a découvert en train de brasser de la bière en cachette dans la garde-robe de sa chambre. Rien d’étonnant donc qu’il ait décidé d’en faire son métier. Mais quand on s’arrête à la Distillerie Fils du Roy (jamais nom ne fut si bien choisi!), on est quand même épaté de voir où ça l’a mené.

Distillerie acadienne

Il y a 6 ans, la Distillerie Fils du Roy, ouvrait ses portes, à Petit Paquetville, Nouveau-Brunswick, dans un tout petit local avec un alambic et, si je me souviens bien, une ou deux cuves pour la bière. Aujourd’hui l’entreprise compte 7 employés à plein temps, dont deux dans la distillerie-sœur à Saint-Arsène, au Québec, et bien d’autres travailleurs occasionnels, l’été surtout.

Une affaire de famille

En fait, la Distillerie Fils du Roy c’est l’affaire de toute la famille Roy! Sébastien, maître brasseur et distillateur, “C’est la tête!”, s’exclame sa maman, Diane, gérante de l’affaire de Petit Paquetville.

Distillerie acadienne

Jean-Guy, le papa, est en charge des livraisons, la sœur Annabelle s’occupe du bureau, de la comptabilité et des visites de la distillerie (c’est ce qu’elle préfère). Jonathan, l’autre frère, s’occupe entièrement de la distillerie de Saint-Arsène où il produit le Gin Thuya.

Deux missions

Outre son goût pour la production d’alcools et de bières, Sébastien Roy, est habité de deux missions:

Numéro 1

 

Distillerie acadienne

La première mission est économique: offrir aux agriculteurs des alentours un débouché pour leur production de céréales et des produits qui entrent dans la vaste gamme d’alcools et bières de la distillerie. Tous les ingrédients sont absolument naturels, de la meilleure qualité et locaux, sauf pour ce qui est de la cannelle et autres épices nécessaires aux savants mélanges de Sébastien. Bientôt d’ailleurs, pour répondre davantage aux besoins de développements des agriculteurs de la Péninsule Acadienne, la distillerie construira son propre hangar pour malter ses céréales. Cela permettra à l’entreprise d’acheter tout son grain localement et, à terme, (car chez les Roy on ne manque pas d’ambition!) de fournir les brasseurs de la région.

Un petit aparté:

Distillerie acadienne

“C’est quoi malter?” dites-vous. Eh bien, c’est transformer une céréale (généralement de l’orge) en malt c’est à dire en faisant brièvement germer la graine avant de la “tourailler” pour la sécher. Cela exige d’étendre le grain sur le sol, de l’arroser, de le tourner à intervalles réguliers jusqu’à ce qu’il commence à germer puis, très rapidement, de le faire sécher.(À gauche, la céréale maltée, à droite la céréale non

maltée)

 

Numéro 2

Distillerie acadienne

La seconde mission de la Distillerie Fils du Roy est patrimoniale: Sébastien est habité par l’histoire de sa province et de son Acadie et son entreprise et ses produits sont les ambassadeurs de cette culture, de cette histoire, de ce patrimoine. Cela crève les yeux en entrant dans la distillerie. Une reproduction exacte du drapeau, choisi en 1881 comme drapeau national de l’Acadie, trône dans l’entrée. Tous les produits sur les étagères portent un nom acadien et transmettent une histoire: la Courailleuse, le Thério, la Grande Bagosse, l’eau d’août. Tous les ans, une bière est créée qui porte un nom évocateur d’un moment précis de l’histoire acadienne.

 

Un chaix chargé de symboles

Aujourd’hui, la plus grande fierté de Sébastien Roy, c’est son chaix, qu’il ne laisse à personne d’autre que lui le soin de présenter. Jugez plutôt:

 

Le dernier né

Cette année, Fils du Roy, lance son tout dernier produit: un rhum (il n’y en aura qu’un!) dont la naissance explique mieux que tout le désir de ce jeune brasseur/distillateur et homme d’affaires engagé de créer de la richesse  autour de lui, dans le respect du passé. L’histoire vaut la peine d’être racontée, comme il me l’a contée lui-même.

Distillerie acadienne

Un jour, Sébastien a réalisé que la compagnie Crosbys, à Saint-Jean Nouveau-Brunswick, fabriquait de la mélasse depuis 1879. Cela méritait bien un rhum, s’est-il dit, en approchant la compagnie pour leur soumettre l’idée. Affaire conclue, bien entendu. Restait un problème de taille pour la Distillerie Fils du Roy: trouver un angle acadien pour un produit dont l’ingrédient de base venait d’un coin on ne peut plus anglais de la province. Sébastien eut tôt fait de se lancer dans une recherche historique et, bingo! il trouva nulle autre que l’histoire du Fort La Tour et celle de son héroïne, Françoise-Marie Jacquelin, épouse de La Tour, qui en l’absence de son époux, défendit ce fort jusqu’à la mort contre leur ennemi juré Charles de Menou D’Aulnay. “Une vraie héroïne acadienne!” précise Sébastien qui aime l’idée de mettre en valeur la contribution des femmes à l’histoire de son peuple.

Fidèle à son principe de création de richesse dans la région, Sébastien confia alors le design de l’étiquette à Cliff Turner, artiste de Saint-Jean, et l’impression à une compagnie locale également, partageant ainsi les retombées financières de son initiative. C’est aussi pour cette raison qu’il a poussé les brasseurs à se regrouper pour proposer la route de la bière du nord du Nouveau-Brunswick.

Beaucoup d’avenir

Sébastien Roy et sa famille ont encore bien des projets: acquérir d’autres champs pour cultiver certaines herbes aromatiques dont ils ont besoin pour la création des spiritueux et, avec l’aide de l’épouse sud-américaine de Sébastien, se lancer dans la torréfaction du café. Bientôt, la famille commercialisera enfin les malts qui vieillissent depuis des années dans le chaix et ils continueront à présenter leurs produits dans toutes les compétitions possibles et imaginables à travers le monde.

Cette notion de développement économique à taille humaine, respectueuse d’une région et de sa population, nous l’avons déjà évoquée avec la ferme Nikkal de Pokemouche ou la Brasserie de l’Anse à Miquelon et nous continuerons à le faire avec d’autres personnes entreprenantes, “travaillantes” on dit en Acadie.

Distillerie Fils du Roy

Qu'en pensez vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :